Salon de lecture

Salon de lecture

Soyez rassures: l\'Afrique du Sud est bien democratique!
Georges

Sources: interview d’un quinquagénaire Afrikaner sur http://fr.novopress.info/?p=11453

Cette interview fait froid dans le dos en décrivant l’insécurité croissante (quel euphémisme !) qui règne en Afrique du Sud… Certes, on ne découvre pas, même si on ne nous en parle plus beaucoup dans les journaux. Depuis moins de 15 ans, les blancs qui sont restés (20% ont déjà fui) vivent dans une véritable terreur : les maisons sont équipées de cloisons intérieures qui peuvent isoler une pièce en cas d’agression, le temps que les milices d’autodéfense interviennent (les seules sur qui on peut effectivement compter…), et tous connaissent, dans leur entourage proche, des victimes de cambriolages, viols ou meurtre… Mais ces infos ne font plus recette : on ne va quand même pas pleurer sur ces blancs qui l’ont bien cherché, non ?! D’ailleurs, le gouvernement s’attaque au scandale de l’existence de ces milices d’autodéfense : ce n’est pas parce que les forces officielles de sécurité ne font plus rien qu’on va laisser les blancs se défendre tout seuls (suivant en ça, en plus, une vieille tradition des pionniers boers) !
Avec le défaut de contrôle aux frontières, les bidonvilles ont explosé, rassemblant les candidats à un Eldorado qui l’est de moins en moins, puisque les créateurs de richesses et d’activités s’en vont ! Mais si, souvenez-vous ! Les photos de bidonvilles qu’on nous présentait quotidiennement dans les journaux comme étant Soweto, alors qu’ils n’en étaient que l’excroissance incontrôlée due, déjà, à l’immigration clandestine… Et bien, même si vous n’en voyez plus les photos dans vos journaux, ils sont de plus en plus nombreux.

Pourtant, quiconque s’intéressait à ce pays, au-delà des anathèmes quotidiens qu’on pouvait lire dans la presse, pouvait prévoir ce qui arriverait : pas besoin d’être grand medium pour imaginer que Mandela et tous ses camarades terroristes formés en URSS ou autres pays de l’Est n’étaient pas ceux qui avaient la meilleure carte de visite pour éviter les sanglants « lendemains qui chantent »… Il n’y avait qu’à regarder du coté de leur modèle, dont la cote commence à baisser maintenant : Mugabe !
Tiens ! C’est précisément de chez lui (du Zimbabwe) que viennent la plupart des candidats à l’immigration : on se demande bien pourquoi ! En ce moment, on parle de l’Afrique du Sud, dans la presse, parce qu’il s’y passe – Horreur ! Malheur ! – des émeutes xénophobes (si, si, vous avez bien lu !) contre eux, avec l’efficace violence que l'on connait… On va bientôt découvrir que la mode du supplice du collier (un pneu enflammé autour du cou, réservé naguère aux noirs qui « collaboraient » avec les blancs) n’est pas complètement passée… L’exhortation, entre autres, du prix Nobel de la paix Desmond Tutu à « ne pas salir la lutte de l’ANC par ces violences » nous ferait mourir de rire, si le sujet n’était pas aussi dramatique !

Répondre
Pseudo :
Adresse e-mail:


Se souvenir de mes infos ( pseudo et e-mail ) :
Cochez la case ci-contre :

Ces blogs de Politique & Société pourraient vous intéresser

Inscrivez-vous au blog

Soyez prévenu par email des prochaines mises à jour

Rejoignez les 38 autres membres