Salon de lecture

Salon de lecture

L'affaire Betancourt ou la France ridicule
Profil supprimé

[Supprimé]

1 appréciations
Hors-ligne
J’ai même entendu sous-entendre que Uribe aurait sciemment attendu avant de lancer cette opération… par les mêmes qui auraient soutenu quelques mois, quelques semaines avant, voire encore la veille, qu’une opération militaire était évidemment exclue !
Mais les gogos pavloviens, médiatiquement « informés », ne s’embarrassent pas de cohérence logique dans leurs réactions…

1 appréciations
Hors-ligne
Sur la révélation par la télévision suisse [lien] d’une « libération achetée », il faut, sans présumer des informations à venir, distinguer une véritable rançon (ce qui ne colle pas, pour l’instant, avec les « révélations » de l’article), des frais inhérents à une telle entreprise d’infiltration… Dans ce genre d’action, on ne tient toujours ses informateurs ou on ne retourne des agents qu’en s’appuyant sur 3 leviers : le fric, le cul, les honneurs. Les 2 derniers semblant n’offrir que peu de prises parmi les FARC…

1 appréciations
Hors-ligne
L’article de la TSR mis en lien a déjà changé : malgré les apparences (dans la nouvelle version, nous avons tous les détails contradictoires de la polémique), de nombreux faits pertinents pour l’analyse ont disparu… Il n’est plus du tout fait mention de la femme du gardien des otages, qui aurait servi d’intermédiaire dans le retournement de celui-ci…

Répondre
Pseudo :
Adresse e-mail:


Se souvenir de mes infos ( pseudo et e-mail ) :
Cochez la case ci-contre :

Ces blogs de Politique & Société pourraient vous intéresser

Inscrivez-vous au blog

Soyez prévenu par email des prochaines mises à jour

Rejoignez les 38 autres membres