Salon de lecture

Salon de lecture

Un (bon) résumé de La Politique d’Aristote

 

Titre:

Politique – Aristote

Auteur:

René Lefebvre

Editeur:

Ellipses

Date de parution:

Décembre 1997

 

 

La pensée politique d’Aristote resterait-elle d’actualité ? Pour s’en convaincre il suffit de lire la petite brochure (64 pages) que lui consacre René Lefebvre, dans la collection Ellipses.

On y trouvera un résumé de l’œuvre, des extraits significatifs et les commentaires correspondants.

D’un abord facile, cette synthèse vous permettra de (re)découvrir quelques principes de bon sens que l’on voudrait bien voir pris en compte par la classe politique française.

Selon Aristote « la société et son organisation politique sont voulues par la nature », par l’ordre naturel des choses, car l’homme est un animal politique. Les Etats n’existent pas en vertu de contrats rousseauistes.

On distinguera les régimes « où les décisions sont au service du bien commun » des autres régimes, réputés déviants.

Contre le totalitarisme, le Philosophe prône l’unité politique mais dans une saine diversité ; au passage il critique la cité idéale de Platon qui, à l’instar de ce que l’on voit de nos jours, brise le lien familial : « Il vaut mieux, en fait, être propre cousin de quelqu’un, que son fils à la mode platonicienne ».

« La loi doit éduquer à tous les types de vertus ». Proposition que l’on retrouvera chez Thomas d’Aquin qui donne comme définition du bien commun« la vie selon la Vertu » (et non pas selon le Vice, comme dans nos républiques).

Enfin « Aristote énonce à plusieurs reprises des préférences pour les régimes aristocratiques dont le comble est la royauté qui appelle le même éloge ».

Quant à la démocratie il s’agit du régime dans lequel la multitude commande sans souci du bien commun. « Aristote ne peut donc que condamner ce régime déviant ».

Vous trouverez beaucoup d’autres éléments de science politique au fil de ces quelques pages…

 

Dans cette même collection, on peut recommander : Pellegrin Pierre, Le vocabulaire d’Aristote. Egalement Nodé-Langlois Michel, Le vocabulaire de saint Thomas d’Aquin.

 

Bernard de Midelt

 



27/06/2008
0 Poster un commentaire

A découvrir aussi


Ces blogs de Politique & Société pourraient vous intéresser

Inscrivez-vous au blog

Soyez prévenu par email des prochaines mises à jour

Rejoignez les 38 autres membres