Salon de lecture

Salon de lecture

Les Affranchis jardiniers

 

Titre:

Les Affranchis jardiniers

Un rêve d’autarcie

Auteur:

Annick Bertrand Gillen

Editeur:

Ulmer

Date de parution:

Mars 2009

 

En 1970, on les prenait pour des marginaux. Aujourd’hui, ils seraient l’idole des BOBOS qui pourtant n’auraient pas le courage de les suivre : Les Affranchis ou comment vivre libre a l’écart des temps modernes mais en accord avec le temps qui passe…

Annick Bertrand et Yves Gillen se sont installés en Brière, sur un lopin de terre qui deviendra les Jardins du Marais.

En ces temps contrariés où la crise économique fait rage, où les guerres poussent comme des champignons et où les pétroliers se partagent l’Irak, il existe un endroit  d’irréductibles gaulois qui résiste encore et toujours à notre monde matérialiste…

A vous qui prônez la décroissance, je vous invite à jeter un coup d’œil sur ce livre plein de fraicheur ; finalement, pour voyager, il ne faut pas aller bien loin…

Yves est bel homme, il est aussi jardinier : Bio/ écolo /…/ loin des effets de mode qui remplissent les rayons de nos supermarchés. Chez Yves c’est plutôt, au départ, une volonté de cultiver son lopin de terre en accord avec ce marais capricieux, cet éden difficilement apprivoisable… Yves y arrive : les photos de ce livre sont merveilleuses, pleines de magie. Ce paradis perdu se complait dans sa simplicité (loin des fioritures d’un jardin «  à la française ») et sa complexité (adaptation mouvante à la géographie du lieu)… Évidement l’effort est grand et de tous les instants, il se nourrit de passion, de beauté, de patience et d’ingéniosité. Yves, tel un alchimiste, a dû concocter, au fils des années, une multitude de potions magiques permettant de lutter contre les maladies. Il a étudié les associations végétales remis au gout du jour les plantes compagnes qui stimulent les jardins, telle l’ortie et la prêle. Il a trouvé des astuces pour palier les railleries de la météo…

Mais dans ce « Paradis Perdu » où tout semble si paisible, le jardin n’est qu’atour… Yves et Annick vivent hors du temps, ou sans les contraintes de notre temps… Leur philosophie, leur choix de vie, ne sont-ils pas un exemple, une solution au monde qui nous attend ?

Les évolutions comme les panneaux solaires et éoliennes ont fortement amélioré leur quotidien ; mais l’esprit, la simplicité sont toujours là. Yves et Annick sont proches de l’autarcie : leur maison est faite de récup… Qu’elle est belle cette maison, pleine de poésie ! La cuisine se peaufine au fil des saisons... Pas de montre, mise à part celle du soleil. Les besoins électriques rendus au minimum… La médecine plus souvent naturelle, les toilettes sèches, cela va sous le sens…

Bien sur, on peut critiquer la véracité et la profondeur de leur style de vie « hors norme » en marge de notre société, puisqu’ils publient des livres, donnent des cours et vendent des boutures bios… Mais ce qu’il me semble important c’est la démarche dans son ensemble, la réflexion qu’elle amène …Ce rêve d’autarcie n’est il pas la meilleure sauvegarde face au futur…

 

Freya

 

 



30/12/2009
3 Poster un commentaire

A découvrir aussi


Ces blogs de Politique & Société pourraient vous intéresser

Inscrivez-vous au blog

Soyez prévenu par email des prochaines mises à jour

Rejoignez les 38 autres membres