Salon de lecture

Salon de lecture

Une mise au point sur l’élection à venir

1 appréciations
Hors-ligne
Voici un texte intéressant sur le vote aux prochaines élections, envisagé sous l’angle de la théologie morale : [lien]

Si l’auteur ne traite pas directement de la justification de l’abstention ou du vote blanc, il rappelle néanmoins le vice du principe du suffrage universel et égalitaire, considéré comme source du pouvoir, et ne donne finalement au vote qu’une valeur prudentielle et relative.
Bernard de Midelt

Le Salon beige, c'est vraiment le ralliement tout azimut. Voici un exemple qu'un de mes amis a pu découvrir par hasard sur le Forum Catholique : un texte censuré par le Salon Bête!

"A l'attention de la sagacité des liseurs du Forum Catholique
Voici un message que j'ai souhaité poster sur le Salon Beige à propos des querelles quant à savoir ce que faire pour les élections. Mon message a été censuré par Lahire.

À vous de me dire à quel point il vous paraît répréhensible.
Pour ma part, je n'en suis toujours pas revenu...

Post:
Depuis que l'Eglise a prôné le ralliement avec Léon XIII et Lavigerie, son message est devenu moins clair. Les catholiques semblent perdre de vue la globalité du problème.

Nous sommes ainsi réduits à ergoter sur les mérites comparés de deux fripouilles, et il ne se trouve pas un évêque pour rappeler que les avatars de notre démocratie ne sont que les symptômes d'un régime fondamentalement pernicieux.

Car la république est et demeure maçonnique dans ses idéaux. Elle s'est construite sur les cadavres de l'insurrection catholique et s'en glorifie toujours. Elle promeut les droits de l'homme/de l'individu, au mépris des droits de Dieu, et au mépris du bien commun.

Là sont les germes du pourrissement que nous déplorons. Là est l'ennemi.

Dans ce contexte, la défense des points non négociables est certes une noble cause, mais peau de chagrin en comparaison de la vision que l'Eglise pourrait proposer aux Fidèles. Elle ne permet en outre que de s'attaquer à quelques symptômes du mal, certainement pas à sa cause. Il est ainsi désolant de voir la désunion des catholiques sur ce qui ne peut même pas être considéré comme un minimum irréductible.

Cette exigence de vérité sur la République française n'est d'ailleurs pas nécessairement synonyme de politique de la chaise vide. Mais il est important d'expliquer les racines du mal."

Répondre
Pseudo :
Adresse e-mail:


Se souvenir de mes infos ( pseudo et e-mail ) :
Cochez la case ci-contre :

Ces blogs de Politique & Société pourraient vous intéresser

Inscrivez-vous au blog

Soyez prévenu par email des prochaines mises à jour

Rejoignez les 38 autres membres