Salon de lecture

Salon de lecture

François Hollande tourne une page du christianisme social
Vu sur Internet

Une belle analyse d’Yves Daoudal, qui montre les limites et la réversibilité des «actions sociales» qui sont faites sans avoir le pouvoir politique…

Une régression historique ([lien], paru le 15/01/2014)

François Hollande a annoncé «la fin des cotisations familiales» des entreprises d’ici 2017, ce qui «représente 30 milliards d’euros de charges».
C’est une régression sociale historique, qui fait revenir la France au libéralisme antisocial du XIXe siècle et met fin à ce qui fut une belle page du christianisme social.
Les cotisations des entreprises pour financer des allocations familiales, ce fut une invention de patrons catholiques voulant mettre en œuvre la doctrine sociale de l’Eglise. Ce fut d’abord des initiatives individuelles, jusqu’à ce qu’en 1918 le syndicat des constructeurs de l’Isère, sous l’influence d’Emile Romanet, crée ce qui fut judicieusement appelé une «caisse de compensation».
Cela se développa, grâce notamment à la CFTC, et en 1932 une loi rendait obligatoire l’adhésion des entreprises de l’industrie et du commerce à une caisse de compensation.
En 1932, pas en 1947 comme on le voit partout.
En 2014, le socialiste Hollande revient donc sur cet acquis social et fait retourner la France au libéralisme sans foi ni loi ni famille. Ce qui n’est pas illogique, une fois qu’on a détruit la notion même de famille par le soi-disant mariage entre personnes du même sexe.
Ce qui est à hurler, en revanche, est que l’on voit l’opposition comme le Medef saluer cet «allégement de charges», sans qu’il y ait une personnalité, une seule personnalité, pour dénoncer cette régression historique, attentat contre la justice et la solidarité.

Répondre
Pseudo :
Adresse e-mail:


Se souvenir de mes infos ( pseudo et e-mail ) :
Cochez la case ci-contre :

Ces blogs de Politique & Société pourraient vous intéresser

Inscrivez-vous au blog

Soyez prévenu par email des prochaines mises à jour

Rejoignez les 38 autres membres